En savoir plus sur l’essaimage



Vous souhaitez appuyer vos salariés qui ont pour projet de créer une entreprise en pratiquant l’ essaimage.

Que ce projet se concrétise ou non, à court ou moyen terme, l’apprentissage des fondamentaux économiques, par la mise en perspective de la création, reste la meilleure façon de découvrir et d’intégrer le fonctionnement d’une entreprise (contrainte de rentabilité, nécessité de prendre en compte les attentes du client, mobilisation des ressources humaines, organisation…).

Définition de l’essaimage par l’APCE (Agence pour la Création d’Entreprise)

La notion d’essaimage désigne le soutien apporté par une entreprise à ses salariés pour la création ou la reprise d’une entreprise.
Ce soutien peut notamment prendre la forme :

  • d’informations,
  • d’un accompagnement méthodologique et technique,
  • de formations,
  • d’appuis logistiques,
  • d’un soutien financier au porteur de projet ou à l’entreprise nouvellement créée, …

Les pratiques d’essaimage constituent un puissant levier de la création d’entreprises, d’emplois et de richesses en France.
D’après l’enquête réalisée par l’INSEE en 2002 sur les nouvelles entreprises*, plus de 60% des créateurs et repreneurs en France sont des salariés ou d’anciens salariés :

14% des dirigeants interrogés dans le cadre de cette étude ont déclaré que la création et le démarrage de leur entreprise ont été facilités par des relations avec leur ancien employeur.

Quel intérêt de pratiquer l’essaimage selon l’APCE

L’essaimage est une pratique adaptée aux enjeux respectifs du salarié et de l’entreprise source. Accompagner des salariés dans leur démarche entrepreneuriale permet de :

  • contribuer à la création d’entreprises pérennes générant des emplois,
  • disposer d’un outil flexible et adapté aux objectifs et stratégies de l’entreprise.

Intérêt pour le salarié

La préparation est primordiale dans la réussite d’un projet de création ou de reprise d’entreprise. Le salarié bénéficie d’un accompagnement méthodologique et technique, d’expertises et d’appuis pour préparer et démarrer son projet ; il quitte son entreprise dans une relation gagnant/gagnant…

Intérêt pour l’entreprise

L’entreprise qui essaime dispose d’un outil flexible pouvant par exemple contribuer à :

  • recruter des collaborateurs ayant un potentiel entrepreneurial,
  • dynamiser les ressources humaines,
  • faire évoluer la culture de l’entreprise en valorisant la prise d’initiative,
  • ajuster les effectifs,
  • participer au développement du tissu économique des territoires sur lesquelles l’entreprise est implantée,
  • externaliser une activité,
  • constituer un réseau d’entreprises autour d’elle.

Comment pratiquer l’essaimage ?

Deux scénarios sont pratiqués en général :

Pilotage et réalisation totale du processus d’essaimage à l’interne induisant souvent la création par l’entreprise source d’une entité juridique spécifique dédiée.

Mobilisation d’un partenaire spécialisé dans l’accompagnement à la création d’entreprise pour réaliser tout ou partie du processus d’essaimage.

Dans ce dernier scénario qui est très souvent majoritaire, et dont on peut comprendre facilement les raisons , il existe une multitude de possibilité…

Dans ce cadre L’ADIL a développé depuis de nombreuses années une offre de service en matière d’essaimage de qualité qui à fait d’elle le premier prestataire externe dans l’accompagnement à la création d’entreprise de salariés issus d’employeurs pratiquant l’essaimage réunis au sein de l’association DIEZ.

Ainsi, nous avons conventionné et intervenons dans le cadre de prestation sur mesure et de façon continue pour :

  • Renault
  • La Poste
  • France Telecom
  • EDF
  • Saint Gobain

Par ailleurs , dans le cadre de nos interventions de base nous avons été sollicité par les employeurs suivants pour accompagner des salariés ayant un projet :

  • Bque ABN AMRO,
  • Dresner BK
  • Club-med
  • Le Monde
  • Pacorabane
  • Crédit Agricole
  • Panasonic
  • Air liberté
  • Nina Ricci
  • Banque Neuflize
  • Electronic Data Systéme
  • PFIZER
  • Vivendi Universal
  • Sofinco
  • RATP
  • Banque de France

L’ADIL-Boutique de Gestion mobilise pour accompagner les personnes désireuses de créer une entreprise des spécialistes qui ont réalisé lors du dernier exercice annuel plus de 8 000 heures d’appui individuel et plus 22 000 heures stagiaires réalisées. Leur intervention auprès de ceux d’entre eux qui créent a permis de leur assurer un taux de pérennité supérieur de 50% à la moyenne nationale.